Archives de catégorie : "Activité parlementaire"

Ce matin 10 Avril 2019, en commission des affaires sociales, nous avons auditionné D.Libault président du Haut conseil du financement de la protection sociale, sur son rapport sur la prise en charge des personnes âgées dépendantes.  De grands défis sont face à nous pour mieux accompagner et prendre en charge les personnes âgées. Pour y répondre l’un des grands enjeux est la formation des soignants pour qu’elles soient plus attractives et plus évolutives. C’était l’objet de ma question de ce matin.

Partager

Le Grand Débat National s’achève après 3 mois d’échanges et d’écoute. Ce succès n’est pas celui du Gouvernement mais celui des Français !Les enseignements de ce Grand Débat sont les suivants :– une demande massive de baisse d’impôts et de justice fiscale,– une forte ambition environnementale,– renforcer la proximité, simplifier et réduire des privilèges des élus et des anciens élus,– des thèmes contenus dans le projet de révision constitutionnelle (proportionnelle pour l’échelon national, non-cumul des mandats, réduction du nombre de parlementaires, vote blanc et vote obligatoire…)– les retraites et la santé mobilisent (équité…)– les revendications initiales (RIC, ISF, CSG, 80 km/h) des gilets jaunes ne semblent pas partagées par tous les Français… Vous pouvez consulter les synthèses sur la plateforme via ce lien : https://granddebat.fr/pages/syntheses-du-grand-debat

Partager

Les débats que nous avons eu à l’Assemblée nationale ont été très riches. À de multiples reprises, la question de la coercition a été évoquée par certains de mes collègues. Les propositions étaient multiples: forcer les nouveaux médecins à s’installer en zone sous-dense, ne pas leur accorder de conventionnement avec la Sécurité Sociale s’ils s’installent en zone sur-dotée… Si je comprends que ces solutions soient proposées face à la gravité de la démographie médicale en France, la coercition reste une fausse bonne idée.  Pourquoi ?  Dans les nombreux pays où de telles mesures ont été mises en place (Canada, Allemagne, Japon…), elles n’ont tout simplement pas fonctionnées. Souvent,  les jeunes professionnels se sont installés dans des zones limitrophes aux zones désertiques. Au final, les villes ont été vidées de leur médecins au bénéfice des grandes banlieues sans pour autant augmenter le nombre de médecins dans la ruralité. Seulement 15% de nos étudiants en…

Lire la suite

Partager

Le Premier Ministre a annoncé les mesures prises après les violences commises le samedi 16 mars. Il nous faut, encore une fois, condamner fermement ces violences qui n’ont pour but que la violence et le chaos. Le gouvernement répond avec fermeté pour que ces événements cessent..

Partager

J’étais l’invitée du 6h20 de Mathilde Munos pour évoquer les changements apportés par le projet de loi Ma Santé 2022. « Nous avons fait le choix politique d’accorder notre confiance aux professionnels de santé afin qu’ils s’organisent pour que chaque français ait accès à un médecin » – Stéphanie Rist Vous pouvez retrouver l’intégralité de l’interview ici.

Partager

Les femmes gagnent en moyenne 18.6% de moins que les hommes. Les femmes effectuent 72% des tâches domestiques. 1 femme sur 3 a déjà subi des violences physiques ou sexuelles en Europe.Aucun secteur n’est épargné et le monde médical est aussi concerné. 43 % des femmes médecins interrogées ont déjà ressenti une discrimination sur leur lieu de travail lié au sexe comme le révèle une enquête publiée par le journal Le Quotidien du Médecin. L’omerta médicale ne doit pas étouffer notre parole.Le 8 mars, journée de la femme, j’ai été interviewée par le Quotidien du Médecin (ci-dessous) :

Partager

Sur LCP, j’ai été interrogée sur le projet de loi pour une taxe à 3% des GAFA présenté en conseil des ministres ce matin. Enfin une réforme de justice fiscale pour les GAFA ! Elle permet à la France d’ouvrir un chemin plus juste, espérant qu’il soit suivi rapidement par les autres pays de l’Union Européenne et de l’OCDE.Nous avons évidemment aussi parlé du projet de loi Santé, de l’importance de la réorganisation des soins sur le territoire et de la réforme des formations ! Pour revoir l’émission cliquer ici.

Partager

« Ce que nous annonçons, nous le faisons. Nous n’avons pas attendu des années, nous n’avons pas tergiversé, nous n’avons pas voulu laisser à d’autres le soin de porter des réformes urgentes, nécessaires, vitales. » J’ai pu intervenir en séance à la tribune de l’assemblée sur une proposition de loi faite par les Républicains sur l’orientation et l’avenir de la santé. La réforme qu’ils proposent sur la santé arrive bien tard ! Nous avons une feuille de route : Ma Santé 2022 qui est cohérente, large et globale. Des mesures de ce plan sont déjà inscrites dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2019 et un projet de loi est prévu pour 2019. Je suis également intervenue sur la proposition de loi des républicains visant la consolidation de notre modèle du don du sang. En tribune, j’ai rappelé le besoin de respecter les principes d’éthique, d’autosuffisance,…

Lire la suite

Partager
38/38