FAQ sur la crise du COVID-19

Retrouvez ici toutes les questions et réponses sur la crise du covid-19

Le Président de la République et la Chancelière allemande ont présenté, lundi 18 mai 2020, une initiative franco-allemande pour une réponse européenne à la crise du COVID-19. Ce plan inédit de 500 milliards d’euros traduit la profonde confiance entre nos deux pays mais aussi en l’Union Européenne. Les conséquences de cette crise seront longues et ce n’est que collectivement, en Européens, que nous pourrons y apporter une réponse efficace. Je salue les actions européenne inédites, dans leur rapidité comme dans leur ampleur, en termes de solidarité concrète et de soutien économique massif aux travailleurs, aux emplois et aux entreprises. La réponse européenne que la France et l’Allemagne proposent s’appuie sur deux principes : la solidarité européenne entre ses membres et la souveraineté européenne à l’extérieur. Elle repose sur 4 piliers que nous proposons à nos partenaires : ✅ Une priorité à l’Europe de la santé Je me réjouis de la…

Lire la suite

Lire la suite

➡️ J’habite dans une résidence du CROUS Les résidences universitaires gérées par les CROUS restent ouvertes pour accueillir les étudiants n’ayant pas été en mesure de rejoindre le domicile familial. ➡️ J’ai quitté mon logement en résidence universitaire Pour les étudiants ayant quitté leur logement dans une résidence universitaire : un préavis contractuel d’un mois ne sera pas opposable. Aucun loyer ne sera mis à leur charge pour le mois d’avril.  Une fois les mesures de confinement levées, il est garanti que les étudiants pourront bénéficier à nouveau d’un logement. ➡️ Je suis étudiant et agent vacataire Les contrats seront, dans toute la mesure du possible, maintenus pendant toute la période de confinement. Près de 20.000 doctorants et plusieurs dizaines de milliers d’autres étudiants sont concernés. ➡️ Ai-je droit au chômage partiel en tant qu’étudiant salarié en entreprise ? Ils pourront bénéficier du dispositif de chômage partiel mis en œuvre…

Lire la suite

Lire la suite

Le confinement nous aura plus que jamais permis de nous rendre compte à quel point la culture est importante.  La crise du COVID-19 a touché de plein fouet le monde de la Culture et nous sommes conscients des difficultés que connaissent ceux qui en sont l’âme.  Le Président de la République et le Ministre de la culture, Franck Riester ont présenté de nouvelles mesures fortes pour soutenir le secteur culturel durement touché. Je me réjouis de ces avancées, répondant aux difficultés exprimées par les acteurs du secteur culturel depuis le début de la crise. Parmi ces mesures : ➡️  Les lieux de création rouvriront le 11 mai. Cette reprise des lieux culturels doit s’adapter strictement aux contraintes de l’épidémie (consignes sanitaires à respecter) pour éviter que le virus ne circule à nouveau. Les librairies, disquaires, bibliothèques et médiathèques, galeries d’arts et certains musées pourront rouvrir en évitant les brassages. Les…

Lire la suite

Lire la suite

➡️ Les gestes barrières  Face au coronavirus, il est indispensable de continuer d’appliquer les gestes barrières pour préserver sa santé et celle de son entourage : Rester chez soi Se laver les mains regulierement  Tousser ou eternuer dans son coude Utiliser des mouchoirs a usage unique  Ne pas se serrer la main et éviter toute embrassade, garder un mètre de distance avec les personnes extérieures ➡️ Les numéros importants Un numéro vert répond en permanence à vos questions, 24h/24 et 7j/7 : 0 800 130 000 Attention, la plateforme téléphonique n’est pas habilitée à dispenser des conseils médicaux. Si vous avez des symptômes (toux, fièvre) qui vous font penser au Covid-19 : restez à domicile, évitez les contacts, appelez un médecin avant de me rendre à son cabinet ou appelez le numéro de permanence de soins de votre région. Vous pouvez également bénéficier d’une téléconsultation. Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires…

Lire la suite

Lire la suite

Le Premier Ministre et le Ministre des Solidarités et de la Santé ont fait un point de situation sur l’épidémie et la gestion de la crise, le 28 Mars 2020, en voici un résumé. Le virus et sa progression Le COVID19 est très contagieux, environ 2 à 3 fois plus que la grippe, et est contagieux avant d’être symptomatique. 15% des cas constatés entraînent des complications et environ 5% nécessitent une hospitalisation en réanimation. Attention, bien que le virus soit plus dangereux auprès des personnes âgées de plus de 60 ans, il frappe aussi les plus jeunes et connaît une progression très rapide. Vous pouvez retrouver les informations sur l’épidémie ici. Notre stratégie ➡️ Renforcer nos capacités sanitaire En augmentant nos capacités en réanimation, passées de 5 000 lits de réanimation à maintenant 10 000, avec l’objectif d’en avoir 15 000 d’ici avril. En assurant l’approvisionnement en médicaments, pour cela…

Lire la suite

Lire la suite

➡️ Quelles sont les solutions pour les personnes en situation de handicap ? Le principe général est de favoriser le maintien à leur domicile des personnes en situation de handicap exposées particulièrement à des complications de santé. Les personnes concernées par le maintien à domicile sont les suivantes : Les jeunes enfants accompagnés par un CAMPS  Les enfants, adolescents et jeunes adultes accompagnés par un CMPP  Les enfants et adolescents habituellement accompagnés en externat par un établissement (IEM, IME, EEAP, ITEP…) ou par des services mobiles (SESSAD…)  Les adultes et jeunes adultes accompagnés en accueil de jour (MAS, FAM, CAJ, CITL, SAS, …) et par des services mobiles (SAVS, SAMSAH)  Les établissements et services médico-sociaux organisent un service minimum d’appui aux familles.  Les parents qui sont amenés à garder leur enfant handicapé à domicile, du fait de la fermeture de la structure médico-sociale d’accueil, bénéficieront d’une prise en charge par la…

Lire la suite

Lire la suite

Les professionnels de santé sont en première ligne dans la mobilisation contre l’épidémie. Afin de les accompagner au mieux dans cette crise, le Gouvernement a mis en place plusieurs dispositifs de soutien à leur activité économique dont certains leurs sont dédiés. ➡️ Des indemnités journalières spécifiques aux professionnels de santé pendant la crise Le Gouvernement a décidé d’attribuer aux professionnels de santé libéraux des indemnités journalières forfaitaires versées par l’Assurance Maladie afin de leur garantir un revenu de remplacement s’ils sont contraints d’interrompre leur activité en cas de maladie ou du fait des mesures d’isolement. Pour en savoir plus. ➡️ Les professionnels de santé peuvent bénéficier du report des échéances sociales et fiscales Depuis le 15 mars, des possibilités de reports d’échéances sociales et fiscales sont possibles voire automatiques pour les indépendants y compris les professionnels libéraux. Pour en savoir plus. ➡️ Les professionnels de santé sont éligibles aux nouvelles…

Lire la suite

Lire la suite

Pour combien de temps les nouvelles mesures sont-elles prises ? Ces mesures sont entrées en vigueur le vendredi 30 octobre à 00h00 et s’appliqueront à minima jusqu’au 1er décembre. Pourquoi ces mesures concernent tout le territoire et pas uniquement les zones dans lesquelles le virus circule activement ? A la différence de la première vague, l’ensemble des régions se trouvent aujourd’hui confrontées à une circulation virale très active. Pourquoi ne pas avoir attendu que les mesures de couvre-feu démontrent leur efficacité ? Comme tous nos voisins, nous sommes submergés par l’accélération soudaine de l’épidémie, par un virus qui semble gagner en force à mesure que l’hiver approche, que les températures baissent. Chaque minute compte, nous ne pouvions plus attendre de constater les effets du couvre-feu pour accélérer les mesures de freinage. Les mesures de confinement s’appliquent-elles à l’ensemble du territoire national ? Les mesures de confinement s’appliquent à toute la…

Lire la suite

Partager

➡️ Les aides immédiates  Les travailleurs indépendants / TPE / Autoentrepreneurs pourront bénéficier d’une indemnité forfaitaire de 1 500 euros minimum qui seront versés à travers un fonds de solidarité à destination des entrepreneurs, des commerçants et des artisans. L’aide sera accordée : aux TPE, indépendants et micro-entrepreneurs dont l’établissement a dû fermer, dans la restauration ou les débits de boisson (bars-cafés) par exemple aux TPE, indépendant, micro-entrepreneurs ayant perdu plus de 50 % de chiffre d’affaires à condition de réaliser un chiffre d’affaires inférieur à 1 million d’euros et sous réserve qu’il s’agisse de l’activité principale pour les micro-entrepreneurs (activité annexe de complément exclue) La demande d’aide exceptionnelle doit s’effectuer auprès de la DGFiP.  La suspension des factures d’eau, de gaz et d’électricité ainsi que le report des loyers pour les baux commerciaux concerneront aussi les indépendants, les TPE et les autoentrepreneurs ➡️ Les cotisations sociales Les cotisations sociales…

Lire la suite

Lire la suite

➡️ Les précautions à prendre dans le cadre de mon travail Je dois me conformer aux instructions qui me sont données par mon employeur en fonction de la situation de mon entreprise et de ma propre situation. Je me dois personnellement d’assurer ma propre sécurité et celle de mes collègues en respectant les consignes sanitaires qui sont données. Je peux demander à mon employeur à bénéficier du télétravail jusqu’à nouvel ordre. Si mon employeur me donne son accord, cela peut se faire par tout moyen. Son refus doit être motivé. Mon employeur peut également, unilatéralement, si la situation le requiert : me placer en télétravail ; modifier les dates de congés déjà posés. En cas de présence sur mon lieu de travail, je veille à bien respecter les mesures dites « barrières » identifiées, notamment se laver fréquemment les mains avec du savon ou les désinfecter avec une solution hydro-alcoolique s’il n’y a pas…

Lire la suite

Lire la suite

La pandémie de COVID-19, et les mesures de confinement associées, génèrent une crise économique d’ampleur qui touche l’ensemble des pays du monde. En France, le Gouvernement a adopté des mesures massives de soutien aux entreprises et aux salariés afin de les aider à traverser la crise : prêts garantis par l’État, Fonds de solidarité, généralisation du chômage partiel, reports de charges etc. Ce second projet de loi de finances rectificative pour 2020 vise à autoriser le Gouvernement à déployer le budget nécessaire pour mettre en œuvre les mesures de soutien jusqu’à la fin envisagée du confinement. Il fait suite à une précédente loi des finances rectificative (LFR-1) adoptée le 23 mars dernier. Le plan de soutien du Gouvernement atteint désormais, en cumulant l’ensemble des mesures, 110 milliards d’euros. Ce budget massif est la preuve de notre détermination pour sauver notre économie. Il faut aujourd’hui faire le choix de l’investissement plutôt…

Lire la suite

Lire la suite

Face à l’augmentation massive de cas de violences conjugales en cette période de confinement, nous mettons en place un plan d’aide aux victimes de violences conjugales. ➡️ Les victimes de violences peuvent se rendre en pharmacie et donner l’alerte auprès de leur pharmacien, si elles sont seules, qui contactera tout de suite les forces de l’ordre. ➡️ Les personnes qui se rendent en pharmacie accompagnées de leur partenaire violent peuvent alerter le pharmacien en utilisant le code « masque 19 ». Dans ce cas aussi le pharmacien préviendra immédiatement les forces de l’ordre. 📞 Les victimes peuvent également contacter le 3919, qui est une ligne d’écoute mais pas une ligne d’urgence, qui reste joignable du lundi au samedi. En cas d’urgence, composez le 17. Les femmes cherchant un hébergement d’urgence peuvent contacter le 115. 🖥️ La plateforme arretonslesviolences.gouv.fr permet de signaler des violences immédiatement en tchat 24h/24 à des policiers formés pour cela. 

Lire la suite

« Jamais de telles épreuves ne se surmontent en solitaire. C’est au contraire en solidaires, en disant « nous » plutôt qu’en pensant « je » que nous relèverons cet immense défi. » Emmanuel Macron, 12 mars 2020. Pour faire face, collectivement, à la crise sanitaire du COVID-19, le président de la République a appelé les Français à « inventer de nouvelles solidarités ». Avec la crise sanitaire et le confinement, les associations, qui reposent en temps normal sur une ressource bénévole bien souvent âgée, peinent à poursuivre leur activité. Toutes souffrent d’une pénurie de forces vives, car une grande partie de leurs bénévoles sont âgés de plus de 70 ans, donc confinés. Plusieurs points de distribution pour les plus démunis ont dû fermer leurs portes ces derniers jours faute de bénévoles. Le confinement fait, par ailleurs, peser un risque sur les personnes fragiles isolées (âgés, en situation de handicap, malades chroniques,…). Si nos forces sont…

Lire la suite

Lire la suite

Pour chaque déplacement, une attestation de déplacement dérogatoire doit être renseignée et signée le jour même du déplacement. Cette attestation n’est donc valable qu’une fois et doit être renouvelée au besoin. Pour les personnes ne disposant pas d’imprimante, elle peut être recopiée à la main sur papier libre. Cette attestation est maintenant aussi disponible au format numérique, à présenter sur smartphone. Retrouvez ici le justificatif de déplacement professionnel à faire remplir par votre employeur Retrouvez ici l’attestation de déplacement dérogatoire à imprimer, recopier ou bien télécharger sur votre smartphone Il est obligatoire de disposer de sa pièce d’identité pendant les déplacements afin que les contrôles puissent être réalisés par les forces de l’ordre. Vous déplacer sans ces documents vous expose à 135€ d’amende forfaitaire 1500€ en cas de récidive et jusqu’à 3750€ et 6 mois de prison pour ceux qui enfreignent plus de 4 fois les règles. La règle d’or est de rester chez…

Lire la suite

Lire la suite

« Le tourisme fait probablement face à la pire épreuve de son histoire moderne, son sauvetage est une priorité nationale » Edouard Philippe La crise du COVID19 et le confinement imposé ont durement impacté les secteurs du tourisme, de la restauration et de l’hôtellerie. Dans le Loiret, comme dans la France toute entière, le secteur est à l’arrêt et connait de nombreuses difficultés. Le tourisme est un fleuron de notre économie : il représente 8% du PIB et concerne 2 millions d’emplois, directement ou indirectement. En vue d’une reprise assez incertaine et qui devra être prudente, il est indispensable de soutenir dès maintenant les entreprises de ce secteur pour leur permettre de surmonter la crise. Pour cela, le Gouvernement a annoncé un plan sans précédent de 18 milliards d’euros au total. En voici les grandes mesures : ➡️ L’État va mobiliser un plan d’investissements en fonds propres de 1,3 milliard d’euros à…

Lire la suite

Lire la suite

Partager